La supergrappe sur les chaînes d’approvisionnement propulsées par l’intelligence artificielle retenue pour l’étape finale

Montréal, Quebec - 10 octobre 2017

Le ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique du Canada, Navdeep Bains a annoncé aujourd'hui la liste des neuf candidatures retenues pour la deuxième phase de l'Initiative des supergrappes d'innovation.

Le projet sur les chaînes d’approvisionnement propulsées par l’intelligence artificielle, co-présidé par Louis Roy, président d’OPTEL et par Hélène Desmarais, présidente du conseil et chef de la direction du Centre d’entreprises et d’innovation de Montréal et présidente du conseil de HEC Montréal, a été retenu pour l’étape finale.

« La mise en œuvre de chaînes d’approvisionnement intelligentes, éthiques et responsables permettra la création de nombreux emplois de qualité, tout en assurant une croissance durable à nos entreprises »

— Louis Roy, Président du Groupe OPTEL

« Nous sommes heureux que notre projet passe à l’étape finale puisque les chaînes d’approvisionnement ont une incidence directe sur la croissance économique et la prospérité du Canada. Ce projet est hautement mobilisateur puisqu’il va favoriser la collaboration entre entreprises de toutes tailles et les mettra en relation avec les institutions d’enseignement et de recherche afin de pousser l’innovation encore plus loin et plus rapidement, » précise Hélène Desmarais.

Le consortium des chaînes d’approvisionnement intelligentes est une initiative résolument industrielle qui aura un impact sur tous les secteurs de l’économie, particulièrement la fabrication et la distribution des biens de consommation, la production manufacturière et les infrastructures. À ce jour, plus de 60 entreprises canadiennes se sont engagées à investir 420 millions de dollars dans des projets collaboratifs d’innovation. L’Institut pour la valorisation des données (IVADO) et l’Université de Waterloo, ainsi que d’autres établissements universitaires canadiens mondialement reconnus, prêteront au consortium leurs capacités de recherche en Intelligence artificielle et technologies numériques associées.

« C’est un honneur pour l’Université de Waterloo de travailler avec les partenaires industriels et IVADO sur ce projet porteur afin de faire progresser rapidement la connectivité et l’intelligence de nos chaînes d’approvisionnement. Établi à Montréal et centré sur le Québec et l’Ontario, ce projet hautement inclusif aura un impact pancanadien et sera extrêmement bénéfique pour l’économie canadienne », ajoute Pearl Sullivan, doyenne de la Faculté d’ingénierie, Université de Waterloo.

Les consortiums industriels qui se qualifieront auront accès à un soutien financier total de 950 millions de dollars dans le cadre de l’initiative phare des supergrappes d’innovation du gouvernement fédéral. Les demandes complètes doivent être soumises par les groupes présélectionnés avant le 24 novembre et le gouvernement prévoit annoncer jusqu’à cinq finalistes au début de 2018.

Source: OPTEL

Voir communiqué
Rendu possible grâce
au soutien financier de